L’inscription officielle à la pharmacopée française, le 1er août 2013, de 16 plantes médicinales de l’Ile de La Réunion assure une reconnaissance officielle des savoirs faire traditionnels et patrimoniaux en matière de plantes médicinales à la Réunion et avec les 16 de la Martinique et les 15 de Guadeloupe, cette inscription de plantes médicinales domiennes constitue une première réparation d’une injustice datant du code noir (1685) et de l’esclavage en faveur de l’Outre Mer.

http://ansm.sante.fr/Activites/Pharmacopee/Actualite/(offset)/0#paragraph_36300

La loi pour le développement économique des Outre-mers (LODEOM) adoptée par l'Assemblée Nationale a officialisé, le 13 mai 2009, la reconnaissance des plantes médicinales de l’Outre-mer et a souhaité permettre leur inscription à la Pharmacopée Française sans que la vente soit réservée au pharmacien. En 2011, le CIOM (Comité Interministériel de l’Outre-mer) donne les moyens aux DOM-COM de présenter 15 plantes à l’inscription à la pharmacopée française via des financements de l’ODEADOM (Office pour le Développement de l’Economie Agricole d’Outre-mer).

La Réunion, La Guadeloupe et La Martinique ont saisi cette opportunité qui permet, outre la reconnaissance officielle des pharmacopées traditionnelles, d’apporter une meilleure connaissance des plantes aujourd’hui consommées par la population, ainsi que d’élargir les possibilités de valorisation économique pour les producteurs et les transformateurs de ces plantes.

L’inscription des plantes de La Réunion à la pharmacopée française a été portée à La Réunion par l’ADPAPAM (Association pour le Développement, la Défense et la promotion des Plantes à Parfums Aromatiques et Médicinales) et l’APLAMEDOM (Association pour les Plantes Aromatiques et Médicinales de La Réunion), en collaboration avec un Comité de pilotage pluridisciplinaire constitué de chimistes (Pr Jacqueline Smadja, Pr Jean-Claude Pieribattesti, Stéphanie Brillant), de pharmaciens (Dr Claude Marodon, Marc Rivière), de botanistes (Dr Roger Lavergne, Pr Dominique Strasberg), d’un représentant du monde agricole (Laurent Janci- ADPAPAM, CAHEB) et de tisaneurs également producteurs (Frantz Ledoyen dit Kakouk, Daniel et Judith Tibère, Jean-Jacques Silon, François Tibère) sous l’œil bienveillant de la Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DAAF de La Réunion), du Parc National de La Réunion, de l’ONF et des associations de protection de la nature comme la SREPEN et l’APN.

Le choix des plantes à présenter à l’inscription à été le résultat de longues discussions, d’abord avec les tisaneurs afin de déterminer les plantes les plus consommées ; puis avec le comité de pilotage afin de tenir compte également de la sécurité d’emploi, de la production et de gestion de la ressource.

Au total 23 plantes ont été sélectionnées, toutes endémiques ou indigènes a une exception près, par le comité de pilotage qui a travaillé en comité scientifique plus restreint sur la rédaction de 23monographies selon le modèle demandé par l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé). Sur les 23 plantes présentées 16 ont été retenues dans un premier temps 

   
Aujourd’hui l'inscription officielle de ces plantes marque une reconnaissance de savoirs faire traditionnels, et agriculturels dont nos tisaneurs sont les mémoires et les promoteurs. Cet évènement attendu  permettra d’accompagner la valorisation des plantes médicinales de La Réunion en toute sécurité d’emploi et de maintenir des traditions. Une meilleure connaissance de notre biodiversité végétale favorisera la  production et la transformation à La Réunion des produits pour le Bien Etre  des réunionnais.

Cependant le chemin est encore long après cette première étape, certes o combien importante. Il s’agit notamment d’inscrire d’autres plantes de La Réunion et d’œuvrer pour quelles puissent être autorisées en vente libre.

Mais aussi d’assurer l’approvisionnement des plantes locales par le développement soutenable de la filière PAPAM pour cesser la dégradation des forêts de l’île et permettre une véritable traçabilité de la plante.   

liste_des_plantes_de_LA_REUNION__certifi__

   (source APLAMEDOM REUNION (Association pour les plantes aromatiques et médicinales de la Réunion)               

 

                         

ayapana